24.6.06

lettre ouverte à Daniel Mermet


Mon cher Daniel Mermet,

voici une copie du courriel que j'adresse au directeur de France-inter :

"Monsieur le Directeur de France-Inter,

En vous en prenant à "Là-bas si j'y suis" (<-clic) , vous ne faites que le travail pour lequel "ON" vous a mis là où vous êtes. Travail de basse police, exécuteur de basses oeuvres à la veille des élections: à ce titre, courageusement, vous avez, selon une méthode qui a fait ses preuves, décidé d'agir en deux temps : faire d'abord baisser l'audience, pour ensuite supprimer l'émission dont l'audience a baissé.Je voudrais vous poser juste ces deux questions :
*Pourquoi vouloir me rendre con, alors que vous me prenez déjà pour un con ?
*Qu'est-ce que ça veut dire pour vous d'avoir obtenu le pouvoir que vous avez : vous rendre encore plus servile?
Au service d'un homoncule, il est normal que vous rendiez de petits services: vous êtes de ceux pour qui le mot "honneur" ne s'écrit qu'au pluriel.
En vous quittant, je vous salue d'autant moins que vous supprimez aussi la
chronique d'Alain Rey. (<-clic) Vous faites bien : impertinemment, il aurait pu vous expliquer qu'en vous saluant, j'aurais souhaité que vous fussiez sauvé. Ce qui n'est évidemment pas le cas."

Je vais de ce pas publier ce message sur mon blog (dont je te conseille la parfois réjouissante lecture) afin que nul n'en ignore :
http://bebereulnanar.blogspot.com/

Salut et fraternité !

Cliquez sur le titre, et sur les mots en couleur, dans le texte, au lieu de rester là, les bras ballants !

Libellés :

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Et "Enculé de ta race", il en dit quoi Alain Rey ?

12:43 AM  
Blogger eulnanar said...

Alain Rey, j'en sais rien. Mais moi, Bebereulnanar, voici ce que j'en dis :
1)Il faut être bien misérable dans sa tête pour aller chercher ses invectives dans la bouche même de ceux que l'on hait le plus. C'est admettre de fait qu'ils enrichissent la langue française, eux.
2)Enculé. Est-ce une injure? Pas besoin d'être Freud pour dire que le désir de se faire enculer se traduit par le rejet violent de l'enculage (des autres) Anonyme, tu es un vilain jaloux. Rejet d'autant plus violent que le désir l'est, et que les fariboles des curés de tout poil (dont la réputation n'est pourtant plus à faire dans ce domaine) sont ancrées profondément dans la petite tête de l'utilisateur anonyme d'une telle "injure".
Feue ma soeur avait coutume de déclarer : "Tout ce qui lui rentre dans le cul, ça ne me fait pas mal aux dents"
Sagesse des morts.
3) ma race :
"" Tiens, voilà un maître journal, Le Temps ! " qu’il me taquine Arthur Ganate, à ce propos. " Y en a pas deux comme lui pour défendre la race française ! - Elle en a bien besoin la race française, vu qu’elle n’existe pas ! " que j’ai répondu moi pour montrer que j’étais documenté, et du tac au tac.
- Si donc ! qu’il y en a une ! Et une belle de race ! qu’il insistait lui, et même que c’est la plus belle race du monde, et bien cocu qui s’en dédit ! Et puis, le voilà parti à m’engueuler. J’ai tenu ferme bien entendu.
- C’est pas vrai ! La race, ce que t’appelles comme ça, c’est seulement ce grand ramassis de miteux dans mon genre, chassieux, puceux, transis, qui ont échoué ici poursuivis par la faim, la peste, les tumeurs et le froid, venus vaincus des quatre coins du monde. Ils ne pouvaient pas aller plus loin à cause de la mer. C’est ça la France et puis c’est ça les Français.
- Bardamu, qu’il me fait alors gravement et un peu triste, nos pères nous valaient bien, n’en dis pas de mal !...
- T’as raison, Arthur, pour ça t’as raison ! Haineux et dociles, violés, volés, étripés et couillons toujours, ils nous valaient bien ! Tu peux le dire ! Nous ne changeons pas ! Ni de chaussettes, ni de maîtres, ni d’opinions, ou bien si tard, que ça n’en vaut plus la peine."
voila pour ma race. Le texte est de Céline. Un connaisseur.

CONCLUSION : enculé je serais volontiers si cela me tentait. Mais cela ne me tente pas plus que ça. Nul n'est parfait. En tout cas ce ne serait pas par toi,anonyme, car je suppose qu'il faut de l'amour pour qu'un enculage soit réussi
Quant à ma race, si race il y a, je n'en suis pas très fier, surtout si tu en es, anonyme.

1:51 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home