24.12.06

C'est confirmé, au pays des bons pauvres de Sarkozy, la mère Noël est une ordure

Voila, je me lève ce matin, c'est Noël, je sors du congélateur quatre pigeons achetés en Espagne (Euldupneu me pardonnera-t-il la coïncidence?), un sac de morilles et un petit foie gras, afin de mettre tout cela à dégeler gentiment pour le réveillon. J'ai eu la prudence de me doter d'une bouteille de Château Chalon, tout cela devrait bien aller ensemble.

Au passage je relève mes mails, et je trouve d'abord cela , qui me vient de EULDUPNEU, de son vrai nom Euldupneutto :



Salut Bebereulnanar,


Je t'envoie une photo bien édifiante, on y voit EulDupneu qui converse avec son ami Victor. Il lui explique les effets néfastes de la visite du méchant ministre à ses gentils pigeons.



Le 20 décembre 2006, M.S. me téléphone vers quatre heures de l'après-midi pour me prévenir de l'arrestation de Svetlana (biélorusse) et de son petit garçon de cinq ans et demi par la police des frontières. Ils sont allés les chercher tous les deux dès le matin dans le foyer où ils étaient hébergés et ils sont restés en cellule de rétention toute la journée en attendant leur départ en avion qui doit avoir lieu à deux heures du matin. Motif : rupture de la vie conjugale. Sans tenir compte des raisons : violences physiques et menaces de mort de la part de son mari (des certificats médicaux attestent de ces violences). Visiblement la préfecture n'en a que faire puisqu'elle décide de reconduire à la frontière la jeune femme et son petit garçon bien avant le jugement qui doit avoir lieu le 11 janvier.Peut-être faut-il encore augmenter les chiffres afin de faire plaisir à son ministre ? La veille le journal « l'Ardennais » titrait en première page : le cadeau de Noël de Sarkozy. Je pense qu'Arseni (le petit garçon de 5 ans et demi) est encore trop jeune pour apprécier l'humour de ce titre. D'ailleurs quand je parlais avec lui du cadeau qu'on lui avait offert, il m'a expliqué que le père Noël lui avait amené son cadeau en avance car on l'avait arrété avec sa maman pour le ramener en russie. Pour lui on l'a mis en prison comme s'il avait fait une bétise. Ca me dégoute de voir qu'on puisse faire subir ça à un enfant. Contrairement à ce qu'affirme Frank Chaulet, le directeur de cabinet de la préféte des Ardennes dans l'Union-l'Ardennais du jeudi 16 novembre, les reconduites à la frontière s'accélèrent. Svetlana et son fils ont été arrêté par la police aux frontières comme de véritables délinquants.Nous étions une quarantaine à nous les geler devant les grilles de la préfecture mais cela a tout de même servi à quelque chose puisque un peu avant neuf heures du soir et après de longues discussions, la préféte a accepté de reporter la reconduite à la frontière afin de permettre à Svetlana d'assister au jugement du 11 janvier 2007.
Bon allez j'arrête, je finis de donner à manger à mon copain Victor et je retourne me planquer chez moi, parce que je viens de me rendre compte d'un truc, en fait Euldupneutto, ça sonne pas vraiment français non plus...Bisou à tous et essayez tout de même de passer de bonnes fêtes.



Bon, me dis-je, ça commence bien.

Je relève aussi mon courrier dans ma deuxième boîte et je trouve ceci, qui vient de RESF :



Adresse postale : C/o EDMP 8 Impasse Crozatier 75012 Paris - educsansfrontieres@free.fr / www.educationsansfrontieres.orgContact sur ce dossier : Anthony Jahn 06 61 98 45 18, Nathalie Fessol 06.86.38.04.15 RESF Paris 19Communiqué du 23 décembre 2006





A la veille de Noël, le Ministre de l'Intérieur et la Préfète des Ardennes franchissent une nouvelle étape dans l'horreur.

Mélanie RASOANOSOLO, jeune maman d'origine malgache retenue en Centre de rétention Lille Lesquin en attente de son expulsion vers Madagascar, nous appelle vers 23h30 ce vendredi. Elle ne se sent pas bien, et décide d'appeler le "15" pour être soigné. Peu après, son numéro de portable ne répond plus. Le Samu confirme que Mélanie l'a contacté et que la conversation a été interrompue, sans possibilité de la rejoindre de nouveau.Il semble que la police aurait effectivement pénétré dans sa chambre - par hasard ? - au moment même où elle parlait au SAMU. Apparemment très énervé, la police aurait confisqué son portable, en lui interdisant d'appeler le "15" mais en promettant de faire venir SOS Médecins. D'après Mélanie, enfinjointe en fin de matinée, elle aurait vu un médecin, mais seulement 4 ou 5 heures après son appel initial au Samu.En toute autre circonstance, cela s'appellera "non-assistance à une personne en danger". Nous craignons le pire pour elle, seule face à une administration borgne et violente.

De quel crime, de quel outrage à la société française peut-on accuser Mélanie ? Seulement d'être sans papiers, seulement d'avoir eu la volonté d'améliorer son sort en s'installant en France. De quelle justice le Ministre de l'Intérieur peut-il se réclamer ? Une justice sans limite dans la répression et la nauséabonde, et dans la circonstance électorale.Les limites de l'acceptable sont - encore une fois - allègrement dépassé. Mais nous ne pouvons pas accepter qu'au moment même où partout dans le monde chrétien on célèbre une éthique de tolérance, de charité, d'humanité, on broie, au sens propre comme au figuré, des vies humaines avec autantd'impunité. Avec autant de raison.

Mélanie laisse une fillette, qui n'a cessé de réclamer sa mère depuis une dizaine de jours. Et qui risque fort de ne plus la voir.

Monsieur le Ministre de l'Intérieur et Madame la Préfète des Ardennes vos lois travestissent la justice en oubliant l'humaine. Nous n'oublierons pasla nôtre.

Nous demandons, au nom de l'ensemble des valeurs qui nous anime, que Mélanie soit libérée, régularisée et laissée libre de retrouver sa fille.

Nous appelons les 20000 abonnés de la liste RESF.info à faire connaître leur sentiment aux responsables (préfète, ministres, Matignon, Elysée), ainsiqu'à signer la pétition en ligne à http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=3384Anthony Jahn, Nathalie Fessol et le Comité de soutien de l'écôle Marx DormoyMinistère de l'Intérieur : Standard 01 40 07 60 60 Fax 01 40 07 21 09Directeur de Cabinet, C. GUEANT Fax 01 40 07 13 90claude.gueant@interieur.gouv.frsec.gueant@interieur.gouv.frG. Larrivé (Conseiller chargé de l'immigration et, par ailleurs, député suppléant de M. Soisson - UMP)sec.larrive@interieur.gouv.frguillaume.larrive@interieur.gouv.frM. Tandonnet (Conseiller chargé de l'immigration)sec.tandonnet@interieur.gouv.frmaxime.tandonnet@interieur.gouv.frMme Delmas-Comolli, Préfète des Ardennes (la préfecture ayant ordonnant l'APRF)1, place de la préfecture 08 011 Charleville-Mézières CEDEXtel : 03 24 59 66 00fax : 03 24 59 67 55www.ardennes.pref.gouv.frM. Daniel Canepa, Préfet de la région Nord - Pas-de-Calais (la préfecture où se trouve Mélanie)12-14, rue Jean sans Peur - 59039 Lille Cedextel : 03 20 30 59 59fax : 03 20 30 54 16Quand on n'a pas de fax : http://www.alliancemca.net/faxgratuit.htmlà bientôt, MRgetmr@wanadoo.fr24/12/2006_______________________________________________Resf.info@rezo.net - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/resf.info



Au moins, me dis-je, il y en a une qui ne chôme pas dans les Ardennes, elle fait même des heures supplémentaires, et qui plus est, de nuit. J'espère que c'est payé double.

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home