29.4.07

Sarközy, après lui, les mouches.....

Sarkozy s'est plaint des caricatures de Plantu, selon "Le Monde"
AP 28.04.2007 21:27


Nicolas Sarkozy s'est plaint auprès de Plantu puis de la direction du "Monde" de la façon dont le dessinateur du journal le caricaturait, selon un article paru dans l'édition datée de dimanche-lundi. Le candidat de l'UMP à l'élection présidentielle était à l'époque ministre de l'Intérieur.
"Je ne le vis pas comme une tentative de pression car j'ai la chance d'être soutenu par la rédaction du 'Monde'", explique le caricaturiste dans le journal, mais "Sarkozy impressionne tellement que, s'il y a un pétochard dans la rédaction en chef, la liberté du dessinateur est fichue".
Nicolas Sarkozy n'a pas réagi à l'article samedi.
En décembre 2005, raconte la médiatrice du "Monde" Véronique Maurus, un "motard en tenue" a remis à Plantu "une lettre à en-tête du ministère de l'Intérieur" dans laquelle M. Sarkozy lui reprochait d'avoir dessiné une mouche au-dessus de sa tête.
"Je sais qu'elles accompagnent généralement la représentation de Jean-Marie Le Pen", écrivait le ministre. "J'ignore sincèrement ce qui me vaut un tel traitement, tant je considère avoir, tout au long de ma vie politique, combattu les idées de l'extrême droite: le racisme, l'intolérance, l'antisémitisme et, de manière générale, tout ce qui atteint l'homme dans sa dignité, à commencer par l'esclavage", ajoutait-il, proposant au dessinateur un entretien destiné à dissiper "le malentendu".
"Bien sûr, le lendemain, j'ai dessiné trois mouches! (...) Il provoque lui-même la réaction qu'il redoute. Là où il y a une mouche, il en crée trois", déclare Plantu, cité par son journal. Depuis, poursuit "Le Monde", Nicolas Sarkozy a "aggravé son cas en se plaignant auprès de la direction du journal d'avoir été croqué en petit chien, 'en roquet', selon lui, puis d'avoir été affublé du brassard I.N." (pour "identité nationale", le nom du ministère qu'il a dit vouloir créer).
Plantu, de son vrai nom Jean Plantureux, affirme qu'il "assume" son "rôle excessif" et qu'il lutte à sa façon contre les accusations de "sarkozysme" visant "Le Monde". Et d'en rajouter en notant que Nicolas Sarkozy "ne (lui) reproche pas de le dessiner en traître. C'est curieux..." AP




Scathophaga stercoraria - Mouche à merde

Sarközy le poids mouche, prend la mouche, et veut moucher Plantu. A trop vouloir jouer les fines mouches, à force de jouer les mouches du coche, d'envoyer ses mouchards, dru comme mouches, dans les rédactions, de chasser les mouches , d'être piqué de la mouche de la censure et de la pression sur la presse, cet enfileur de mouches fait querelle sur une mouche.
Comment lui expliquer qu'on n'attrappe pas les mouches avec du vinaigre, et que, si l'on veut faire mouche, il ne faut pas être trop tendre aux mouches ?
Ses pattes de mouche, même expédiées par un motard en uniforme, ne feraient pas de mal à une mouche : elles sont ennuyeuses comme les mouches, et vouloir écraser Plantu comme une mouche, c'est de l'enculage de mouches.
Qui se sent morveux, qu'il se mouche.


Libellés : ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home