28.12.06

Matt Elliott, voila 10 jours qu'il tourne en boucle dans la maison, et c'est bien ainsi, et c'est le cadeau de noël que Bebereulnanar vous fait



Matt Elliott, deux petits passages en contrebande sur France Inter, le nom griffonné sur un paquet de cigarettes, posé sur le volant, à 90km/h, ça valait le coup de risquer ma vie, et pourquoi pas, celle des autres...


Drinking Songs, Failing Songs, deux albums magnifiques : il y a là-dedans du Léonard Cohen, du Lewis Furey, du Kurt Weil (en écoutant bien), du Tom Waits, du flamenco bien tempéré, des mélopées slaves, des rengaines de poivrots celtiques, des valses de guinguettes bien de chez nous, une envie de rester là, parce qu'on est trop parti, et qu'on en est revenu, des à quoi bon en veux-tu en voilà... une impression de paix, comme il s'en dégage des anciens champs de bataille sur qui tombe la nuit...




Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home